Tout là haut c’est Innimond. Innimond c’est un tout petit village perché. Une église, un tilleul pluri-centenaire, une chèvrerie et une vue époustouflante !

Paradis des promeneurs, randonneurs, trailers, parapentistes, rêveurs, contemplatifs… Innimond offre plusieurs sentiers de randonnée, une partie du GR59 passe d’ailleurs par là.

Une vue exceptionnelle

Depuis le sentier des crêtes ou depuis la table d’orientation lorsque le temps est clair, le Mont-Blanc se détache dans le ciel. Halte incontournable, ici on respire à pleins poumons. Ici on prend le temps. Ici on vient en solo ou en famille. Ici on fait du sport ou on se ressource tout simplement.

Innimond est beau à toutes les saisons. Paré de son blanc manteau en hiver il est le terrain de jeux des amateurs de raquettes ou de luge. En été il est un endroit exquis pour se rafraîchir. Au printemps et en automne c’est la végétation qui a le beau rôle. Les petits bourgeons verts deviennent un camaïeu de tons orangés.

D’une position idéale pour surveiller les éventuels assaillants au Moyen-Age, Innimond est devenue un lieu où « prendre de la hauteur » a tout son sens…

Un riche passé historique

Doté d’un passé riche, Innimond conserve aujourd’hui, du prieuré fortifié où les religieux et les soldats coexistèrent durant un demi millénaire, uniquement des tronçons de murailles que l’on peut voir dans les broussailles. En effet, en 1601 l’armée d’Henri IV détruit ce haut-lieu stratégique. Les pierres, qui ont permis de reconstruire le chœur de l’église, sont également un vestige de cette période.
Innimond est parsemé de tableaux numérotés expliquant l’histoire du village. Une petite promenade, accessible à tous permet de mieux comprendre ce que fût cet endroit par le passé, quel est cet arbre remarquable planté sous l’église…

La table d’orientation montre la richesse de ce point de vue. Les amateurs de montagnes peuvent voyager à travers tous les massifs alpins et subalpins du Mont-Blanc au Ventoux, des Cévennes au Pilat, sans oublier les monts du Lyonnais, du Beaujolais et du Macônnais.

Table d’orientation à Innimond